Barmaids à jouir, d’Alain Payet

Voici un film porno français, des plus originaux, datant de 1979 avec un nain noir pour tête d’affiche; le fameux Bastareaud Désiré et l’usage de légumes pour corser les relations sexuelles.Vous ne mangerez plus de la manière au restaurant.

 

Je me permets de vous transcrire ce qu’a pensé la commission d’autorisation de sortie de films

Ce film pornographique marque une certaine escalade dans la trivialité et la tristesse : voilà que les ébats – habituels – se situent dans la cuisine d’un restaurant et contribuent, hélas, à l’élaboration de spécialités !

La Commission s’est demandée si ce nouveau palier dans l’ignoble restait dans les limites du spectacle pornographique ; elle s’est interrogée à ce propos sur le point de savoir si la loi de 1975 autorisait n’importe quoi dans le domaine de la pornographie ou si, même en dehors du sadisme, du viol et du mépris de la personne humaine, trop n’était pas trop.

Après certaines hésitations, elle s’est prononcée pour une interdiction aux mineurs assortie de l’inscription sur la liste << X >>, sans exclure d’être amenée un jour, dans un cas similaire, à une interdiction totale. (Avis de la Commission à propos de Barmaids à jouir, 20 mars 1979.)

source : Le travail pornographique, Mathieu Trachman, page 36

 

Pour visionner le film, cliquez ici

2_1598328

Désintoxiquez-vous du gonzo ! Militez avec BI pour un porno plus romancé.

Bonne détente !

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Barmaids à jouir, d’Alain Payet"

Leave a comment