Banlieue musicale : Tenons des guitares au lieu de tenir les murs

J’inaugure une nouvelle rubrique ici qui vise à montrer qu’il est possible de trouver des hobbies constructifs pour nos cités. La musique est bien un élément essentiel de la vie en banlieues.

Je crois qu’il est important de proposer et surtout de démocratiser l’usage des instruments de musique en cités. L’on peut tenir les murs en apprenant à jouer d’un instrument de musique, en écrivant, en rappant.

Ce qui handicape le rap, il faut bien le reconnaître, c’est le manque de sophistication musicale des rappeurs. Les rappeurs ne sont pas considérés par leurs congénères comme de véritables artistes parce qu’ils n’ont en général aucune maîtrise vocale et aucune maîtrise instrumentale. Ce qui est très souvent vrai.

 

 

Qu’est ce qui est fait pour faire fructifier ce genre qui contente les jeunes dans nos villes ? Qu’est-ce qui est fait pour cimenter l’intérêt des jeunes des cités pour la musique ?

 

guitare

Je pense qu’une industrie comme le rap doit être gérée du haut en bas, des responsables de majors spécialisés dans le rap aux techniciens de studios d’enregistrement. La banlieue peut proposer des centaines de chefs de projet pour la musique rap, de milliers de connaisseurs pour la presse spécialisée, mais très peu de techniciens de studios : ingénieurs du son, musiciens.
Certains rétorqueront que les DJ sont bien des experts issus de la banlieue et qu’ils sont reconnus. Ceci est juste en partie, les DJ sont généralement dans le rap des gens qui samplent le travail d’autres artistes et genres musicaux. Ce n’est pas du plagiat pur et dur car les emprunts sont autorisés mais cela dénote, qu’on le veuille ou non, une incapacité à proposer des lignes mélodiques originales. Et surtout, je n’ai pas l’impression qu’un DJ de Hip Hop ait le même rayonnement qu’un DJ issu de l’univers techno.

 

Combien de DJ étiquetés rap profitent de cet engouement actuel du marché musical pour le sampling ?

David Guetta, Bob Sinclar et consorts ont bien frayé avec le rap mais ce sont bâtis un vrai univers musical. Les DJ, création du rap, n’ont simplement pas pris le train en marche. Et à mon humble avis, je crois que cela est dû à la limitation de leurs connaissances musicales. Pourquoi Cut Killer n’a pas pris le virage d’un Guetta ? Le seul que je connaisse qui a essayé de sortir de l’univers fermé rap est le regretté DJ Mehdi.

Aussi est-il capital pour la banlieue d’élever de jeunes passionnés ayant une pratique d’un ou plusieurs instruments de musique. Il existe tout un monde là-dehors et jouer d’un instrument vous fera découvrir, explorer des chemins inattendus et enrichissants.

Étant toujours dans une démarche pragmatique, je me suis mis à la basse, et j’ai décidé de donner à tout jeune  de cités désireux d’apprendre et de montrer le fruit de son apprentissage à son entourage, un instrument de musique sur notre site.

 

 

Les parents doivent savoir que jouer d’un instrument de musique améliorent la concentration, la capacité de mémorisation des informations (et donc des leçons), occupe de manière évidente le temps libre, et plus important, instille le virus du travail bien fait. Une vie professionnelle sérieuse et même une carrière internationale peuvent être envisagées pour toute personne qui a une maîtrise de son instrument. Un bon guitariste, bassiste, pianiste, trompettiste… aura toujours du travail. Et quand bien même il le fera autre chose, il pourra toujours accompagner des amis le weekend pour chanter dans des bars.

 

 

Je pense qu’il est de notre devoir de cesser de quémander de l’attention, de l’argent et toute sorte de choses qui nous emprisonnent et nous assujettissent. L’on ne peut pas simplement se contenter de réclamer des noirs ou des arabes à des postes clés du business de la musique. Quelle est leur culture musicale ? Comprendre clairement comment cela fonctionne en background est un plus qui fera toujours la différence. Nous ne devons de susciter des vocations dans le champ technique de la musique. Sinon, ce seront toujours les mêmes qui tiendront le manche. Et la pleurnicherie ne suffira pas à leur donner tort. On n’est pas obligé d’être bien-né pour savoir jouer de la guitare. C’est aux parents, aux adultes, aux frères de placer une guitare entre les mains des petits. Hendrix comme Flea et de nombreux autres musiciens de grand renom ont été inoculé par le virus très tôt. La misère n’excuse rien.

 

 

basseSur des sites de ventes entre particuliers comme Le Bon Coin ou Vivastreet, vous trouverez comme moi, de nombreux instruments de musique à des prix très abordables (guitare sèche correcte de 50-150 euros, basse à moins de 150 euros,...). Sur Songsterr et d’autres sites de partitions musicales, vous pourrez apprendre gratuitement les tablatures. Et de nombreux professeurs existent pour ceux qui devront pour passer un cap se faire aider dans nos villes pour transmettre leurs connaissances. Les tarifs sont assez élevés pour une personne individuelle mais dans le cadre de notre activité ClaireYvesAndré (soutien scolaire à domicile pour duos et trios), nous mettrons en ligne les coordonnées de professeurs de musique acceptant des cours en mini-groupes (gros avantage : l’on divise le coût par le nombre d’élèves). Se prendre en main, se sacrifier pour réussir, pour s’accomplir. Il n’ y a pas d’autre chemin respectable pour nous.
Une guitare pour tuer le temps

 

 

Les jeunes ne sont pas condamnés à être tous des footballeurs ou des rappeurs. Mais s’ils en ont véritablement envie et s’ils montrent de bonnes prédispositions, ils peuvent être des footballeurs conscients, cultivés et des rappeurs musiciens reconnus.

Jouer d’un instrument leur inculquera automatiquement de belles valeurs : le travail, la persévérance, l’humilité. Il n’ y a une activité qui mette autant en lumière le mérite que le jeu d’un instrument de musique. Vous ne bénéficierez d’aucune courte échelle pour y exceller. Vous bossez, vous progressez; vous ne bossez pas, vous régressez. Papa-Maman-Le réseau-La pleurniche n’a aucun impact sur votre réussite. Quand vous êtes bon, ma foi, vous êtes bon. Et personne ne peut rien faire contre ça.

M par exemple est un piètre poète mais un excellent guitariste. Malgré la profonde antipathie qu’il m’évoque, je ne peux que m’incliner devant son talent musical.

Jouer d’un instrument est une introspection efficace, selon moi, bien plus efficace que le bla bla des psychanalystes et autres bullshiteurs révérés.

Et comme l’on n’est jamais mieux compris qu’en faisant, en montrant l’exemple, j’ai décidé de m’offrir une basse et de participer à ce désenclavement musical.

 

Comment fonctionne Banlieue Musicale ?

 

– Il suffit juste d’envoyer une poésie, un texte sur un sujet choisi ou imposé, ou bien une photo, une image marquante de la banlieue, ou encore une simple lettre d’intérêt. L’un des participants sera choisi et la guitare lui sera remise.

 

Si d’autres personnes veulent donner des instruments de musique qu’elles n’utiliseraient plus, il leur suffit d’entrer en contact avec Banlieue Immigrée et nous mettrons en ligne leur offre. Il aura alors le privilège de choisir le gagnant.

 

La première guitare sera offerte dès ce mois de septembre.

 

J’espère que nous serons nombreux à diffuser nos vidéos de travail et à encourager les nôtres à monter d’un cran ou deux, leur passion pour la musique.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Banlieue musicale : Tenons des guitares au lieu de tenir les murs"

Leave a comment