Ave Longo !

Actu


Jeannie Longo réagit aux attaques


Réaction

Nous tenions à apporter notre soutien inconditionnel à Jeannie Longo, qui vit actuellement une période difficile. Cette petite dame de 52 ans a juste :

30 médailles aux  »Jeux olympiques » et aux championnats du monde de cyclisme, un titre olympique, treize championnats du monde, trois victoires du  »Tour de France féminin », 38 records du monde, et 1157 victoires depuis sa première licence.

Elle serait dopée car « elle aurait manqué par 3 fois à ses obligations de localisation dans le cadre de la lutte anti-dopage au cours des 18 derniers mois. »

Nous reconnaissons que les règles sont faites pour être respectées et qu’il ne doit exister aucun privilège pour les grands athlètes comme Mme Longo. Soit.


Il n’y’a qu’en France où l’on prend un tel plaisir à salir ses champions.

Les choses auraient pu se passer autrement. Les autorités auraient pu lui demander de mettre un terme à sa carrière, discrètement, sans jamais ébruiter ces manquements ridicules (raisons excessives pour salir ses performances sportives. On n’enterre pas une telle légende avec des suspicions aussi ridicules, enfin !). On ne salit pas une telle icône nationale pour des vétilles. Parce que c’est Jeannie Longo. C’est pas le dernier Riccardo Ricco du coin !

Ce pays manque de héros. La pucelle d’Orléans n’était pas plus bergère que nous et pourtant, elle est un roman français. Tout le monde sait que le Ché n’aurait pas été un fan d’imagine de John Lennon et pourtant, l’on feint de ne voir en lui que le grand chef révolutionnaire, qu’il était aussi, par ailleurs.

Quand on a la chance de détenir un tel symbole, on ne s’abaisse pas à lui polluer sa fin de carrière avec des âneries pareilles.


Il aurait juste suffi d’envoyer un avocat pour lui rendre compte de la situation intenable légalement et d’oublier tout cela dans les cartons de l’histoire. La règle doit être la même pour tous. Elle serait respectée.

Et l’honneur de cette championne, car c’est une championne et une vraie, serait sauf et non entaché de la bave des aigris.


Lorsqu’il s’agit de politiques ou des grands patrons, l’on sait parfaitement comment mettre des rondeurs, des circonvolutions oratoires et pénales dans les décisions et préserver les réputations.

Être un sportif de haut niveau, c’est avoir des prédispositions naturelles exceptionnelles couplées à un volume de travail surhumain.

N’arrivent au sommet que ceux qui sont dans l’excès. Penser les performances de son fauteuil de quidam, c’est exactement comme vouloir jouer comme Hendrix sans jamais avoir su accorder une guitare.


Si l’on doit remettre en doute toutes les performances sportives, autant cesser de parler de dépassement de soi, de travail, d’abnégation. Usain Bolt par exemple serait forcément dopé puisqu’il défie les lois de la nature. Et que dire des autres, Popoff, VDO, Hermann Maier, Schumi, Flyod « Money » Mayweather, … ?


Et cela pose aussi la question du dopage dans la société.

C’est la même attitude dédaigneuse que subit Armstrong aujourd’hui. Il faut lui dénier ses 7 titres de vainqueur au prétexte qu’il aurait été dénoncé par son ex-lieutenant Hamilton ou par des traces ADN dans des prélèvements sanguins datant de 98. Il n’existe aucune preuve de son supposé dopage mais, il faut toujours instiller le doute dans les esprits, propager des rumeurs et des bien sûr ! C’est évident qu’il est chargé.


Avez-vous des preuves ?

NON


Pourquoi la société devrait-elle être autorisée à se doper et les sportifs, eux, être des blanches colombes ?


Est-il honorable de gagner de l’argent en bourse en s’appuyant sur des ordinateurs ultra-puissants qui passent des commandes à la nanoseconde à la place de traders, déjà sous amphétamines ?

N’est-ce pas un dopage autorisé dans les salles de marché ?

Comment font les hommes politiques, communs des mortels par excellence, normaux comme Hollande, pour tenir dans leurs campagnes ?

Pourquoi la France est-elle le premier pays consommateur de médicaments ?

Pensez-vous que les grands écrivains et scientifiques ne buvaient que de l’eau tiède pour accomplir leurs œuvres ?


A cette désirabilité sociale et ce manque de classe de la part des autorités du monde cycliste, nous répondons en apportant tout notre soutien à Jeannie, soupçonnée ou pas, et nous espérons que la pathétique vanité de quelques-uns ne nuira pas au rayonnement de cette femme, une fois la glaire médiatique séchée.

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Ave Longo !"

Leave a comment