50 des rockers noirs les plus influents. Partie 2

Toujours dans le dessein de faire découvrir tout un pan de notre culture nègre, méconnue, sous-estimée ou niée, j’ai pensé qu’il était précieux de traduire des documents, articles afin de faire partager les informations retenues par une petite caste de privilégiés, de connaisseurs. Il existe tout un monde là dehors, dont nous ignorons jusqu’à l’existence. Pendant très longtemps, j’ai cru que le rock se réduisait à un univers de blancs. Jimmy Hendrix était l’exception. Et puis, un jour j’ai écouté Thin Lizzy et je me suis mis à la basse. Un jour prochain, l’on vous expliquera que l’homme noir n’est pas non plus entrer dans l’histoire du rock. A défaut d’avoir été tout simplement son initiateur. Notre histoire est aussi riche que nous ne sommes pauvres d’esprit.

 

Si vous voulez cacher quelque chose à un noir, mettez-le dans un livre.

 

 

 

 

Je me contente simplement de traduire l’excellent travail d’ Ebony March.

 

 

….

 

 

picture-155828-1313928285Ebony March est spécialiste de la musique et contribue très souvent sur guitarworld.com
Dans le cadre du Mois de l’histoire noire, j’ai compilé une liste de quelques vrais pionniers de lla musique les hommes noirs et femmes qui ont aidé à créer, tailler et innover dans cette musique rock dynamique.

 

 

25. Tricky. Il est surnommé « Le père du trip-hop ». La voix grave de Tricky et goût pour l’inhabituel lui ont permis d’avoir des foules de fans. Le chanteur producteur anglais mélange le rock et la musique électronique d’une manière qui met en lumière les deux genres de façon équivalente. Vérifiez son talent sur des morceaux comme  “Brand New You’re Retro.

 

25

 

 

 

 

24. Lenny Kravitz. Les années 90 ne seraient pas mémorables s’il n’ y avait pas eu le talent de Lenny Kravitz. Jouant de la guitare et son style rock retro, Kravitz était utile en faisant la jonction entre ce que les gosses noirs écoutaient et ce que les gosses blancs écoutaient. Les chansons comme “Are You Gonna Go My Way?” et “It Ain’t Over ‘Til It’s Over” diffusaient le meilleur de la soul, funk et rock avec une facilité déconcertante.

24

 

 

 

23. Tunde Adebimpe, Kyp Malone, Jaleel Bunton et Gerard Smith de TV On the Radio. Le groupe new-yorkais TV On the Radio faisait une délicieuse fusion de punk, prog, soul et funk Mais c’est la livraison de ce qu’ils avaient concoctée qui a laissé tant de fans affamés pour davantage. Vous reconnaîtrez leur son car c’est unique dans son genre. Maintenant il faut espérer que la mort de Smith en 2011 ne résulte à la dissolution du groupe.

23

 

 

22. Justin Warfield. Il y a un solide sens de la rébellion qui couve à la plupart des concerts de She Wants Revenge. Ce sentiment est probablement la chose la plus proche que les fans de la musique moderne auront de la passion chargée de sexe ressentie  par les ados pendant les années 50 quand le rock a croisé pour la première fois le chemin de l’Amérique blanche. Warfield, comme chanteur, est dangereux, terriblement cool svengali qui pourrait faire baisser sa culotte à toute jeune fille bien juste avec une note.

22

 

 

 

21. B.B. King. Il est aussi reconnaissable aux USA que le logo de McDonald ou l’emblème de Coca-Cola. C’est énorme pour un chanteur de blues. BB King est l’un des derniers vrais chanteurs du delta du Mississippi. Son style de jeu fluide a capturé les coeurs de la presse, des musiciens comme U2 et Eric Clapton tout comme de nouveaux groupes comme Mike Officer. King est plus connu pour sa chanson ayant reçue un Grammy “The Thrill Is Gone.”

 

21

 

 
20. Ben Harper. Le rockeur Ben Harper est un vrai style hybride : une part de blues, de soul, une partie spirituelle, Harper a fait un pied de nez aux conventions avec des morceaux ayant eu du succès comme “Whipping Boy,” “Steal My Kisses » et “Lay There and Hate Me.” Il s’est bâti une fan base fidèle depuis des années passées sur la route. Cela paie à chaque fois que sa voix et ses mélodies percent à travers les enceintes.

20

 

 

19. Fats Domino. Fats Domino n’a pas seulement été accueilli dans le Rock and Roll Hall of Fame, mais ce frimeur de New Orleans a fourni une bande son pour les ados rebelles des années 50. Né Antoine Dominique Domino, “Fats” est rapidement devenu un des vrais pionniers du rock avec cette chanson,  “The Fat Man” en 1949. Il marquera de sa patte le style de jeu du piano avec des classiques comme “Maybelline” et “Blueberry Hill. »

 

19

 

 

 

18. Rocky George. Comme guitariste principal de Suicidal Tendencies, Rocky George est une force qui doit être reconnu. Il attaque chaque accord qu’il joue avec un niveau d’agressivité que peu de personnes avaient entendues avant. Maintenant, comme membre de Fishbone, George continue son règne comme un des meilleurs rockeurs.

18

 

 

 

17. Bad Brains. Le punk hardcore n’a jamais été connu pour son afflux de joueurs noirs. Cela a changé quand Bad Brains a débarqué sur scène. Le groupe de Washington a tourné et collaboré avec tout le monde de Henry Rollins à 311. Demandez à tout gosse dans le punk aujourd’hui de vous nommer une liste de leurs idoles et Bad Brains est presque toujours près du top. C’est une vraie reconnaissance pour ce groupe qui était au début vu comme une curiosité quand ils ont démarré dans les années 70.

17

 

 

 

16. Phil Lynott. C’est la quintessence de l’irlandais noir. Le chanteur de Thin Lizzy et bassiste, Phil Lynott amène encore de la joie aux oreilles de ceux qui l’écoutent avec son ton diabolique dans les chansons comme “The Boys Are Back In Town.” Lynott était le fils d’un fonctionnaire noir et d’une mère irlandaise. Même si son cheminement n’était pas toujours facile, il a persévéré dans son travail et dans sa carrière qui le place dans les mêmes sphères que Janis Joplin et Jim Morrison.

 

16

 

 

 

15. Meshell Ndegeocello. Prolifique. C’est la seule manière facile de décrire le talent de Meshell Ndegeocello. Cette chanteuse bassiste a survécu 20 ans dans l’industrie de la musique sans se compromettre. Cela lui a permis de collaborer avec des artistes comme John Mellencamp et aussi comme le pianiste jazz Jason Moran. Mais c’est son neuvième album, incluant le dernier, un LP nommé, Weather – qui lui ont apporté le respect de millions de personnes.

 

15

 

 

 

14. Lajon Witherspoon. Comme chanteur de Sevendust, Lajon Witherspoon a été reconnu comme l’un des meilleurs vocalistes de l’histoire du rock. Son groupe est aussi reconnu pour avoir inspiré de nombreux rockeurs comme Staind et Seether. Mais pour vraiment apprécier la force brute et l’esprit de Witherspoon, il faut le suivre en concert.

14

 

 

 

 

13. Fishbone. Le premier groupe tout noir de la musique rock a une fois expérimenté le succès qui rivalisait celui de RHCP et No Doubt. Ces anciens continuent de jouer et de prendre de la valeur. En 2011, ils ont été l’objet d’un documentaire, Everyday Sunshine : l’histoire de Fishbone, qui remontait l’histoire du groupe.

 

13

 

 

 

12. Prince. Avec son attaque de guitare sexuellement provocatrice, Prince a obtenu le respect de toute l’élite de l’industrie musicale. Ses partenariats créatifs (et romantiques aussi semblerait-il) avec Carmen Elektra et Madonna l’ont rendu infâme. Prince a gagné de nombreux prix et a même reçu son grand moment au cinéma dans « Purple Rain » et « Under the Cherry Moon. » Il continue de tourner, et a été repris par Sinead O’Connor, Luna is honey and Chaka Khan, pour citer quelques uns.

 

12

 

 

 

11. Bo Diddley. Certains l’appelaient le pont qui a aidé le R&B à faire sa transition vers le rock. Son jeu de guitare avait une touche agressive, se reposant moins sur les traditions des guitaristes du sud et davantage avec des innovations personnelles. Son travail était si apprécié qu’il a tourné avec les Clash et les Rolling Stones. Diddley était aussi un bon auteur pour d’autres artistes. Il a co-écrit  “Love is Strange” qui avait été chantée par Mickey & Sylvia et était apparu dans « Dirty Dancing. »

 

11

 

 

 

10. George Clinton. Son style personnel est unique. L’esthétique de George Clinton porte sur plusieurs zones de sa vie, notablement, dans sa musique. A travers Parliament Funkadelic et P-Funk All Stars, Clinton a balayé le disco et les chansons faciles à écouter. Ses odes provocatrices et salaces au sexe, la danse et les bons moments sont encore jouées dans les radios et les boîtes de nuit aujourd’hui et sont juste aussi modernes que les chansons sorties par les artistes qui squattent le top des charts.

 

10

 

 

 

09. Howlin’ Wolf. Ce gars était un animal puissant. Howlin’ Wolf était une force imposante dans la musique rock, mettant en avant de forts idéaux, un travail éthique et acéré et ses mains délivraient à son corps par le diable en personne. La rivalité de Wolf avec Muddy Waters, le bluesman guitariste était bien connue, mais n’a jamais étiolé sa qualité de star.

09

 

 

 

 

08. Slash. L’un des jours les plus heureux de mon adolescence ? Découvrir que Slash était métis. Cela semble quelque chose d’insignifiant, mais seulement si tu es un gamin noir grandissant a Shreveport, Louisiane, avec des péquenots et la drogue déferlant sur toi parce que tu préfères les guitares en lieu et place des beats de Hip-hop, tu ne peux pas juger. Slash, né Saul Hudson, a performé avec Michael Jackson, Velvet Revolver et Lenny Kravitz. Mais c’était son passage comme guitariste de Guns and Roses qui ont instillé la fierté de ses divers fans.

 

08

 

 

 

07. Chuck Berry. Il aurait été le Charlie Sheen de ces temps (vous savez, tragiquement dépendant de putes blanches), mais Chuck Berry n’était rien d’autre qu’impressionnant. Ses chansons sont matures. Son jeu de guitare et sa présence scéniques sont encore stimulants aujourd’hui. Les traditions de Berry ont fait leur chemin jusqu’aux écrans télé : les aspects de sa vie (mélange de fiction et de réalité) ont été mis en lumière dans les films comme la comédie de Cadillac Records des années 90, Back to the future.

 

07

 

 

 

 

06. Screamin’ Jay Hawkins. Il a fanfaronné dans sa fameuse chanson « I put a spell on you.” Son héritage le valide. Screamin’ Jay est connu comme l’un des rockeurs provocateurs de la musique. Ses scènes de concerts inspirées de décors d’horreur ont influencé Black Sabbath, Alice Cooper et Marilyn Manson. Cependant, son travail universellement reconnu lui permet d’avoir de l’influence sur les fans de rock moderne, aux amateurs de R&B jusqu’au rockeurs classiques.

06

 

 

 

 

 

05. John Lee Hooker. Ses chansons ont été écoutées dans un nombre incalculable de chaînes de télévision. Il a été repris par The Yardbirds et Bruce Springsteen. Il est dans le cercle très fermé des musiciens les plus inspirés pour un nombre d’artistes réputés incluant le contributeur de Guitar World Garrett Dutton (alias G Love). Mais dans son genre, Hooker est simplement intouchable. Lui et ses collègues bluesmen se distinguent pour être les parrains du rock.

 

05

 

 

 

04. Elizabeth Cotten. Si les bluesmen du sud du 20ème siècle étaient les parrains du rock, découvrez la marraine. Elizabeth Cotten est une guitariste old-school virtuose dont le style de jeu a même été désigné par son nom : Cotten-picking. Tout le monde de Washington, les Beatin’s jusqu’à Devendra Banhart ont été profondément influencé par cette guitariste gauchère.

 

04

 

 

 

 

03. Little Richard. C’est difficile d’imaginer être l’artiste qui a inspiré les Beatles, mais c’est une des rares distinctions detenues par Little Richard. Le crooner excentrique électrisait la jeunesse blanche en leur délivrant un son salace avec lequel ils pouvaient défier l’autorité. Ses chansons vont finalement faire leur chemin et se retrouver dans la petite ville appelée Liverpool, et puis, le reste, c’est l’histoire. Il est l’origine. Il est l’innovateur, dans ses mots et dans la vie.

03

 

 

 

 

02. Muddy Waters. McKinley Morganfield (Muddy Waters) a ses doigts dans la musique rock, dans tous les sens du mot. Ses fameuses mains ont emballé et stupéfié ceux qui l’écoutaient pendant des décennies sur ses morceaux mettant en lumière son style de jeu de guitare caractéristique du blues de Chicago. Waters était aussi beaucoup influencé les Rolling Stones. Le group anglais s’est nommé ainsi d’après une de ses chansons et ont très souvent repris sa musique dans les débuts de leur carrière.

02

 

 

 

 

01. Jimi Hendrix. Hendrix a démarré dans le business comme guitariste de Little Richard. Mais jouer les seconds rôles n’était pas du goût du fils préféré de la guitare. Vers la fin des années 60, Hendrix a enregistré des titres fameux comme “Third Stone From the Sun” et “Foxy Lady,” en apparaissant aussi à Woodstock. Il est aussi reconnu comme une influence par presque tous les artistes contemporains qui ont jamais tenu une guitare. Malgré sa mort en 1970, Hendrix reste une légende.

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "50 des rockers noirs les plus influents. Partie 2"

Leave a comment