4/20 suffit pour être prof en France

Difficile de recruter des enseignants? Pour parvenir à pourvoir les postes ouverts, le ministère est contraint, dans certaines académies, d’abaisser jusqu’à 4/20 la barre d’admissibilité aux concours.

 

En début de semaine, Vincent Peillon, le ministre de l’Education nationale, se fendait d’un communiqué pour se féliciter de « la capacité retrouvée de l’Education nationale à attirer les étudiants ». A y regarder de plus près, la réalité est moins enthousiasmante.

Quel sera en effet le niveau des enseignants recrutés durant le quinquennat? La question se pose au vu des barres d’admissibilité retenues aux concours enseignants cette année. Obligées de recruter d’importants volumes d’enseignants, sans toujours disposer d’un vivier suffisant, les académies ont été contraintes de baisser de 2 à 3 points la barre d’admissibilité aux concours, notamment pour le premier degré.

Pour les concours de professeurs des écoles (PE), pour la session extraordinaire de 2014, la barre d’admissibilité est ainsi, selon nos informations, fixée à 4/20 à Créteil, 5/20 à Paris, 4,5/20 à Versailles, et 7/20 à Strasbourg.

 

Source : L’Express

 

Chers amis, voici une information pratiquement passée inaperçue et qui pourtant, met en lumière l’une des raisons fondamentales de la décrépitude de l’enseignement et du niveau scolaire désastreux de vos enfants.

 

A votre avis, où sont bazardés les cancres de la profession ?

 

Nous les retrouvons massivement dans nos écoles et cela contribue à cet échec scolaire qui est désormais la marque de fabrique du 93.

Comment voulez-vous que nos enfants aient un quelconque niveau si leurs professeurs sont recrutés à 4/20 ?

 

Tout s’explique.

 

Pourquoi nous retrouvons-nous toujours avec les mauvais ?

Je l’ai aussi appris dernièrement. Le recrutement chez les professeurs se passent exactement comme celui des policiers ou de l’ENA. Pour faire simple, après avoir passés le concours, les candidats reçus sont classés en fonction de leurs notes. Les notes sont décroissantes; de la plus élevée à la plus basse (les repêchés à 4/20).

Les meilleurs choisissent tranquillement leur affectation et les derniers se contentent de ce qui reste; à savoir, les banlieues.

Résultat des courses : les privilégiés bénéficient des bons éléments (c’est compréhensible, qui ne voudrait pas démarrer sa carrière dans une bonne école et un cadre épanouissant ?), et les pauvres, traînent leur misère avec de nouveaux boulets accrochés aux pieds de leurs rejetons.

 

 

Si la barre était à 10/20, nous ne pourrions recruter que quelques centaines de candidats!

 

Si des fonctionnaires chargés de la politique éducative vous disent qu’ils sont obligés de ramasser à peu près tout ce qui traîne dans les rigoles de la médiocrité pour instruire vos enfants, cela implique forcément deux constats :

– Ils ont acté l’école à deux vitesses : pour les leurs, ceux qui savent, ceux qui ont, un cursus scolaire d’excellence et pour vous, une boucherie.

– Ils ne se font aucune illusion sur le destin de vos enfants.

 

Vous aussi d’ailleurs !

 

Comme à mon habitude, je ne peux que vous conseiller d’envoyer vos enfants dans des écoles privées si vous avez les moyens ou de leur faire faire leurs études primaires et secondaires en Afrique et plus précisément, au Cameroun qui dispose d’un système éducatif de bonne qualité; en tout cas, bien plus efficace que celui-ci. Mettre son enfant dans une école publique de banlieues, c’est l’envoyer délibérément au massacre. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

 

2 Comments on "4/20 suffit pour être prof en France"

  1. Ben oui, mais en même temps, trouver des profs qui vont débuter à 1500 euros pour se faire insulter et traiter comme des merdes, avec la peur au ventre de l’agression et la hantise de retrouver sa bagnole bousillée, faut comprendre que ça se bouscule pas au portillon.

    S’il n’y a que des profs de merde là bas, c’est qu’ls auront été dégoutés, comme un jour viendra, les flics, les pompiers les taxis etc, laisseront tomber certains quartiers. Au lieu de crier à la victimisation, mettez d’abord le doigt sur ce qui ne va pas dans certains quartiers.

    • Cher ami,

      Je me permets de te faire remarquer que si ceux qui ont 4/20 pullulent probablement dans le 93, ceux qui ont entre 4 et 9.99/20 doivent se retrouver dans d’autres écoles à travers la France. Le nivellement par le bas est donc général et il est de l’intérêt des français que les profs aient un minimum de compétences acceptables.

      Je ne crois pas avoir énoncé le moindre signe de pleurnicherie ou de victimisation. Sur la première partie de ta réaction, je tiens à dire quelque chose qui me paraît simple : ils ne sont pas obligés. S’ils se chient dessus de travailler en banlieue, ils n’ont qu’à se désister, changer de métier. Comment peut-on d’ailleurs décemment accepter d’être prof avec de telles notes ? Un peu de dignité ne leur ferait pas de mal.

      La hantise de se faire agresser et patati et patata… qu’ils ne s’engagent pas. La difficulté, la banlieue n’a pas besoin de victimes mais de bonshommes. S’il a peur, qu’il élève déjà son niveau de médiocre et qu’il choisisse d’aller à Janson-Dessailly.

      Les flics, les profs, les pompiers, on ramasse tous les derniers pour les mettre dans le 93 parce qu’ils n’ont pas le niveau. Ils n’ont pas le choix, c’est la méthode de sélection comme c’est décrit dans l’article: les meilleurs choisissent, les derniers se contentent des restes.

      Idem, qu’ils recrutent déjà des flics avec un minimum de bagage intellectuel et culturel, un peu d’expérience de la vie, qui ne débarquent pas de la Creuse, qui bossent vraiment et qui ne se chient pas dessus à la moindre incartade et paniquent (puis courent se réfugier dans les bras de leurs syndicats chéris et les politiques prêts à défendre l’indéfendable parce que le FN leur met la pression sur la droite et que le discernement n’est pas leur fort). On en revient toujours à la qualité. Il suffit de croiser un flic des bureaux pour comprendre toute la différence qu’il y’a avec les ados qu’on verse dans nos rues pour faire preuve d’autorité. Le respect est mutuel, l’irrespect également. Chacun doit prendre sa part de responsabilité

      Pour la victimisation, je crois que tu t’es trompé de site, vieux!

      De toute façon, c’est foutu pour ces enfants qui fréquentent ces établissements avec des profs au rabais, ma foi, je propose aux parents d’envoyer leurs enfants étudier en Afrique et exactement au Cameroun. Je n’y vois aucune victimisation mais la prise en main de son destin. Du pragmatisme, simplement. Et je ne réclame rien d’autre que l’autodétermination des parents passifs. et pour ce qui est de dénoncer l’assistanat et tous les maux du 93, je te conseille de lire nos articles. On peut accuser Banlieue Immigrée de tout sauf de victimisation. Et en passant, tes idées, suggestions et actions sont les bienvenues. Je me ferai un plaisir de les publier.

      Cordialement,

      YDM

Leave a comment