2 brûlés vifs à Saint-Denis, ça change quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Il y’en a eu d’autres
Et il y’en aura encore
Des méchouis de migrants
Aux barbecues de pauvres
Noirs, arabes et même blancs

Ces gens sont si négligeants
Il y’en aura encore
Des braseros de jeunes pissenlits
Des bûchers pour indigents
Chaque cœur de ruine couve un incendie

A paris comme à Saint-Denis
Il y’en aura encore
Des blessés, futurs grands handicapés
Des corps en feu, asphyxiés, des morts par déni
Du réel, les autorités, sciées comme la veuve Capet

2 morts de plus, ça change quoi ?
Nous en avons eu, des petits rôtis en 2005
Et combien depuis que la permissivité fait loi?
Les marchands de sommeil prospèrent et règnent
Encore et encore, demain et toujours, les immeubles saignent

Au lieu de bercer les nuits tourmentées
Des plus désargentés
Brûlent, brûlent, ces sordides autels brûlent
Fidèles comme infidèles fument
Sur les cendres de leurs rêves enchantés

Passifs, passez, qu’ils trépassent
17 brûlés vifs à Paris, ça a changé quoi ?

Passifs, passez, qu’ils s’y fassent
2 morts à Saint-Denis, ça change quoi ?

ça sent le brûlé sur mon palier
ça sent le brûlé dans mon quartier
Et peu importe l’écoulement du sablier
Que de nègres disparus dans tous ces « hôtels-charniers »

Passifs, passons, qu’ils s’effacent
2 morts de plus, ça change quoi ?

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "2 brûlés vifs à Saint-Denis, ça change quoi ?"

Leave a comment