10 raisons de ne pas immigrer en France

Voici quelques informations que j’aurais aimées recevoir quand j’ai décidé de venir en France. Beaucoup de personnes font miroiter une vie de rêve en Occident et ont participé de manière significative, à nous vendre une image de la France qui n’est en rien conforme à la triste réalité d’un immigré. La France est-elle une opportunité ? Sera-t-elle encore une opportunité dans quelques années ? Je suis mal placé pour demander aux frangins de ne pas s’expatrier, de ne pas expérimenter ce qu’on leur a vendu, l’Europe s’ils en avaient la possibilité. Je suis là, je vis ton rêve français et ma foi, je peux en parler. Alors, je dirai ce que j’en pense.

 

 

1- Tu vas mourir de honte

Oui, mon frère ! 400 ans de présence noire en France et ce sont les chinois qui nous vendent le manioc. Tu verras que les élites noires ne servent à rien et vivent grassement de la main tendue; entretenues comme des 3ème bureaux pour maintenir les leurs dans la léthargie et l’assistanat. Tu verras plein de majordomes avec des titres ronflants; ne te laisse surtout pas enfler par ces nègres de salon qu’on te vante là-bas comme des gens qui comptent, genre Harlem Désir à la tête du PS. Tout le monde sait qu’il sert de porte-manteau à Hollande, et si pour une quelconque raison, ce dernier venait à ne pas terminer son mandat, jamais il ne sera mentionné pour reprendre le flambeau de son parti; même pas par erreur. The Butler de Paris.

Tu verras dans quelles conditions vivent la plupart des gens de la communauté et tout ce qu’elle avale pour des peccadilles. Tu mesureras mieux ce qu’est une mentalité d’esclaves. Tu verras comment nos présidents viennent s’agenouiller devant le Club de Paris pour mieux nous asservir. Tu verras comment certains ne prospèrent que sur ta peau, ta mémoire, ta souffrance. Tu verras comment ils ont fait du racisme, des associations, de la misère, un business rentable. Tu comprendras ce que vaut un nègre sur cette planète.

 

 

2- La crise fait des ravages, les noirs sont les plus touchés

Que l’on cesse de t’enjailler avec des photos sous la Tour Eiffel, dans les grands établissements parisiens ou dans de belles berlines. La réalité des noirs en France, c’est la banlieue, les HLM, la promiscuité, le RMI, le chômage de masse, la débrouillardise, les voitures d’un autre temps, les sempiternelles queues, la misère sexuelle, le travail au noir ou l’exploitation pure et simple, les jeunes qui traînent devant les bâtiments, les filles qui se font baiser pour quelques euros via Internet, le HIV dont 50% des personnes contaminées sont d’origine africaine, le crack, les enfants mal habillés, l’assistanat généralisé, intégré, incorporé.

 

3- Le gaulois recouvre tranquillement mais sûrement ses velléités xénophobes

Face à la crise financière qui a secoué les économies européennes, l’immigration est la raison de vivre de toute personne politique en France. Le péquin de base se sent plus à l’aise au FN et tout le pays ne se gère que sous l’agenda de la famille Le Pen. 8 millions de chômeurs et tu comprends que la voie de la responsabilité personnelle est close et envahie de ronces. Le nègre, l’immigré est responsable de tout. Aucune remise en cause tolérée; l’éducation gratuite, la santé gratuite, la couleur blanche meilleure argument de recrutement, le réseau… Non ! ça ne marche pas. Le malien analphabète est la cause de leur situation désastreuse. Tu l’auras compris, fait pas bon d’être immigré et, encore moins de le revendiquer. 400000 emplois non pourvus car les immigrés séquestrent les français qui voudraient les occuper. La pleurniche est le sport favori et le mieux pratiqué par tout le monde en France. Le climat est délétère. Donc, l’intégration est sur toutes les lèvres. L’assimilation, le fantasme idéal. S’assimiler à qui ? A l’UMPS ? Au FN ? Ma foi, comme je les comprends. Quand j’ai moi-même appris que les chinois envahissaient le Cameroun, mon sang n’a fait qu’un tour. Ici, je suis l’écharde, là-bas, je serai assurément le coup de pied. Il n’y a pas d’innocent. Faut juste se tenir, négro.

 

 

4- Le système scolaire publique laisse à désirer

Primaire, collège, lycée, vu que la plupart des africains vont dans des écoles publiques situées en banlieues ou dans les quartiers les plus déglingués, tu ferais mieux de terminer tes études au Cameroun. Le niveau, même en français y est largement supérieur et tu auras la tête mieux remplie qu’en venant sacrifier son avenir sur ces décombres. L’école publique française a été. Te voilà prévenu. L’université, à part quelques rares filières d’excellence (et donc la sélection y est drastique, normal !), elle ne vaut rien. Nos frères sont versés dans des filières littéraires; sociologie, psychologie, anthropologie, histoire, bla bla et incontinences… Et à la sortie, c’est chômage et aigreur garantis. Évidemment, si tu es fils de ministre ou de l’un de ces parasites qui pillent l’Afrique, les portes des écoles privées te seront largement ouvertes et tu t’y épanouiras.

Bon, soyons honnêtes, si tu veux devenir ingénieur, la France est l’un des pays où tu dois étudier. Et ton avenir sera radieux, à n’en pas douter. Devant la rareté, la mélanine n’est plus un problème.

 

 

5- Les impôts t’attendent, trop de vieux, trop de retraites à financer

Tout se règle en France avec les impôts, les taxes, les amendes, les sanctions au portefeuille. Donc, le moment n’est pas très indiqué pour venir en France car il existe des millions de vieux qui iront à la retraite et une part non négligeable de ce que tu gagneras, si tu travailles bien sûr, ira aux soixante-huitards dispendieux.

Le système des retraites avait été pensé ainsi : 1 retraité pour 4 cotisants. Dans 10 ans, ce sera 1 retraité pour 2 cotisants. Et dans 20 ans, si aucune mesure n’est prise, 1 retraité pour 1 cotisant. Ce qui veut dire que tu seras le mouton à tondre vu que le retour à l’immigration a de fortes chances d’être proscrit.

Au-delà des discours, de la jactance savoureuse et humaniste, il faudra bien que quelqu’un paie.

 

 

6- Tu verras ce que ta copine, ta sœur ou ta mère font pour t’envoyer de l’argent

Tu devrais le savoir puisque je le subodorais quand je suis moi-même venu ici. La prostitution est un fléau dans notre communauté. Qu’elle soit directe (une prostituée dans la rue) ou indirecte (mariage pour papiers et confort de vie avec des blancs, étudiantes en couple avec des vieux pour financer leurs études, femmes matérialistes à outrance,…), elle est le lot quotidien d’une part non négligeable de nos sœurs en France. J’avoue que le soir, j’évite de passer dans certaines rues parisiennes connues pour ce commerce, de peur de croiser quelqu’un que je connais.

Encore tabou, de nombreux frères ont tourné macoumés à Paris où c’est devenu la norme sociale. On en parle pas jamais, pourtant tout le monde sait. Au prétexte commode d’être des attaquants, de tout faire pour réussir et mettre la famille à l’abri, nos sœurs avec des mecs,… franchement, bref.

Et quand un frère te dit qu’il s’est marié, demande-lui la photo de sa femme et tu comprendras parfois ce que certains sont prêts à assumer pour vivre ici. J’en connais qui mériteraient un colifichet de la France pour leurs bonnes œuvres.

 

 

7- Tu te retrouveras embringuer de force dans des histoires qui n’existeront jamais dans ton paradigme

Tu seras obligé de tout connaître sur la Shoah, Israël et le conflit palestinien. Ce sera le centre de ton monde, cela imprégnera ta vie quotidienne. Tu devras alors faire un choix, qui t’engagera à tout jamais. Soit accepter l’inacceptable, fermer sa gueule et acquiescer quand le pouvoir aboie, soit devenir automatiquement un antisémite. Bien sûr, devant tout cela, ton désintérêt passera pour de la provocation, ta propre douleur pour de la compétition victimaire. Dans tous les cas, tu es baisé. Tu te plies ou ils te plient. A toi de voir. Mis à l’amende ou antisémite. A toi de voir.

 

 

8- Tu ne profiteras pas des bienfaits du réveil du continent

Si j’avais reçu ces conseils avant de venir ici, j’aurai agi différemment, c’est certain. Nous avons un continent prospère que nous désertons pour vivre en mendiants chez le blanc. C’est vrai que nos élites sont vendues, qu’il faudra probablement passé par beaucoup de sang versé pour sortir cette oligarchie prévaricatrice qui spolie et humilie l’Afrique. Il faudrait dire stop un jour et le lendemain, ce sera la guerre car ils ne lâcheront pas facilement. Bien sûr, l’immigration est mal vue, mais les ressources africaines sont bien vues.

Prions pour qu’advienne la fermeture tant souhaitée des frontières car, je pense que ce sera le signal de prise de conscience des africains qui, mis devant cette réalité, seront contraints de reprendre en main leur continent et de mettre en place des mesures équivalentes afin de protéger leurs biens, et de se nourrir simplement, décemment, de vendre leurs produits au juste prix. De cesser de payer ces pseudos dettes qui nous plombent. Nous avons payé pendant longtemps, des intérêts iniques, remboursé nos dettes depuis belle lurette mais la finance internationale continue de nous mettre en esclavage.

C’est à Paris, Londres et New York que l’on fixe le prix du cacao et du café. C’est à Bruxelles et à Tel-Aviv que l’on fixe le cours de l’or et des pierres précieuses. C’est le FMI qui nous dit ce qu’il faut qu’on cultive, comment on paie nos fonctionnaires, de vendre nos sociétés à des agents étrangers, de subir le dumping des firmes internationales qui défavorisent l’essor d’industries locales, de laisser nos marchés ouverts à tout vent pour bénéficier d’aides qui nous attachent davantage.

Ce monde-là va s’arrêter parce que le peuple européen a compris qu’il ne bénéficiait plus de la mondialisation. Notre salut viendra de ce repli et tout ce qui peut aider à le concrétiser est bienvenu. Dans cette situation et devant la vieillesse de nos dirigeants, la hausse du niveau d’éducation et la diaspora cultivée, argentée et contrainte de revenir sur la terre natale, des places seront à prendre, des ambitions seront à assouvir, des fortunes seront à faire, des pays seront à reconstruire.

 

 

9- Tu devrais le savoir qu’ici comme là-bas, c’est la même merde

Tu ne le sais peut-être pas, mais nos élites sont les mêmes. Les mêmes fossiles qui signent l’indien au pouvoir, papa-maman-le reseau-la pleurniche, la corruption, l’oligarchie, le parasitisme politique et social, la lâcheté, le mensonge… C’est la même. Simplement ici, c’est plus feutré. Mais crois-moi, il n’y a aucune différence entre la gouvernance en Afrique et en France. Si tu connais un seul africain qui a réussi le rêve français (devenir milliardaire, puisqu’on immigre pour faire du blé), belge, italien, portugais ou anglais, présente-le moi. La vérité, c’est que des exemples de réussites en Europe sont rares et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Simplement, en France par exemple, les fortunes se créent très peu, même pour les pauvres français, les fortunes s’héritent. Et rien n’est fait pour permettre une réelle évolution sociale. Rentes, fonctionnariat, réseau, assistanat, …

Les français ont du mal à s’élever et craignent à juste titre, le déclassement. Et la pauvreté, je te rassure, je la côtoie et la même. Quand tu n’as rien sur ta table à Lomé ou à La Courneuve, les sentiments d’abandon, de colère, de frustrations, sont les mêmes. Tu devras donc être très patient, très bien entouré, très intelligent pour y arriver. Toute cette énergie, tu pourrais la mettre ailleurs, la garder pour toi, pour un résultat plus satisfaisant.

 

 

10- Tu auras des enfants qui te risquent de te faire honte demain

Tu n’as qu’à te connecter sur Internet pour voir la réalité de la vie d’un fils d’immigré en France. Acculturation, indétermination , bi-nationalité, culte de la vanité, faiblesse argumentative, spiritualité de façade,… Je devrais éviter de généraliser. Il existe une lame de fond qui est conforme à ce constat. Résultat, les parents sont mis face à leurs responsabilités et ont honte du résultat de leur éducation. Ils n’ont pas le temps de s’occuper de leurs enfants et très souvent, passent leurs nerfs sur leurs familles car au boulot, ils subissent en bons Mamadou et ne redressent jamais l’échine. Cela entraîne des drames familiaux puis sociaux comme le divorce, la Ddass, le décrochage scolaire, le chômage, la déconsidération sociale, les drogues, la violence, la prison, et pour de rares jeunes en quête de quiétude, l’extrémisme religieux. Penses-y avant de te lancer. Les enfants sont l’essentiel. Il ne tient qu’à nous de leur fournir le meilleur. Certains y parviennent. C’est sûr ! Mais combien ?

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

1 Comment on "10 raisons de ne pas immigrer en France"

  1. Le business est bien verrouillé en France. L’état prélève beaucoup et dépense beaucoup, c’est le pays des fonctionnaires. Et puis dans le privé il y a les réseaux. J’avais jamais envisagé que les immigrés espéraient gagner beaucoup en faisant des affaires je le découvre dans cet article. Pour l’immigré moyen, on peut sans trop prendre de risque prédire des chantiers non déclarés et de l’intérim. Et dans ces conditions même pour ceux qui s’en sortent bien, ils ne sont pas prêts d’acheter un logement car les appartements coutent très cher. Les familles ont des existences chaotiques et les jeunes sont peu structurés. Dans les cités une partie des jeunes dérivent, pourrissent la réputation des immigrés comme si ils étaient payés pour le faire par le front national. Ensuite il n’y a pas que cela, il y des familles qui luttent pour la bonne scolarité de leur enfants pour connaitre les bonnes filières scolaires et pour l’évolution professionnelle. Dans les cités peu des habitants goutent à la sensation de réussite sociale.

Leave a comment